Puisqu'il parait qu'on peut le faire jusqu'à la fin du mois, je vais commencer ce billet de retour ici par vous souhaiter une

excellente année 2017

Qu'elle soit remplie de bonheurs grands et petits et que les peines ne soient que passagères...

Je vous ai laissés au pied du sapin, presqu'à la veille de Noël...
J'ai donc beaucoup de retard et plein de choses à vous raconter !

En premier lieu, ce gros cadeau que nous avons fait aux pépins et qui est bien parti pour rester dans leur mémoire... qui fera l'objet d'un article particulier...

Mais aussi...

  • ce remplacement que j'ai commencé il y a deux semaine : Encore en tant que prof d'anglais (les profs d'espagnol ne doivent aps tomber malades ;) ), et cette fois-ci je change carrément de département (à quelques kilomètres près) !!! Mais la route est bonne, je mets juste une grosse demi-heure pour y aller, avec de la 4 voies presque tout du long... Les élèves sont agréables pour la plupart et, gros point positif, ils ne sont pas complètement blasés par rapport à leur avenir (comme lors de mon premier remplacement) et ne se sentent pas déjà en vacances (comme lors du deuxième).
    On m'avait annoncé que la prof que je remplace était arrêtée à cause d'une grosse grippe avec des examens médicaux à faire et il s'avère que cette grosse grippe s'est transformée en décollement de placenta -_- J'ai eu de ses nouvelles vendredi et il semble qu'elle aille mieux... En tout cas son état s'améliore et elle parle de son retour ;) Ce qui qui m'arrange car je ne me sens pas du tout de continuer... Je suis contente d'avoir eu ces expériences en tant que prof de collège mais ce n'est vraiment pas ma vocation... à moi les angoisses tous les dimanches soirs, le temps perdu en préparation ce qui me bouffe mon temps de famille, la découverte d'un nouvel établissement avec tout ce qui ne fonctionne pas (pour info pour les pro, je n'ai toujours pas accès à Pronote, les codes qui m'ont été donnés ne fonctionnent pas...)... Bref, vendredi dernier j'ai déposé mon CV pour bosser à mi-temps ailleurs, je compte sur vous pour croiser les doigts avec moi pour que ça marche ! Et le compte à rebours a commencé puisque dans deux semaines, c'est fini ! Et j'enchainerai avec un concours à passer...
  • les fêtes de fin d'années qui m'ont laissée un goût doux-amer... elles se sont mieux passées que d'habitude mais du coup je crois que j'avais fondé trop d'espoirs...
  • les 3 ans de ma fusée, fêtés dans un climat spécial, notamment parce que j'ai débuté mon remplacement ce jour-là et que le week-end précédent nous étions trop occupés pour y penser vraiment (fête de Noël, deuxième édition + préparation des premiers cours...)

Tout ceci m'a tenu éloignée de cet espace où je peux me poser, essayer d'analyser ce qui m'arrive, lister tous les petits bonheurs qui sinon finissent par se sauver...
Mais ce qui m'a le plus stopper tout... c'est la nouvelle dramatique qui s'est abattue sur ma famille le 5 janvier...
Mon cousin de 22 ans s'est fait assassiner à Paris.
Je n'en dirai pas plus là-dessus mais il nous a fallu du temps pour réaliser...
L'enterrement a eu lieu mercredi dernier. Par chance, le proviseur du collège est quelqu'un de très humain et j'ai pu aller à Brest assister aux obsèques.
L'état de stupeur disparaît peu à peu mais plein de sentiments se mêlent en moi...
La colère (vis à vis du meurtrier), la culpabilité (nous avions 15 ans d'écart, je n'ai pas forcément passé beaucoup de temps avec lui alors que c'était quelqu'un d'exceptionnel), la tristesse (de ne pas l'avoir mieux connu, de perdre quelqu'un de si jeune), l'admiration (envers ma tante et mon oncle et mes cousins qui surmontent ces premiers jours avec courage et élégance), la peur (qu'un jour un drame arrive à mes enfants)...

François, où que tu sois maintenant, guide tes parents comme ils te l'ont demandé et sache que la leçon est bien retenue : nous allons profiter de chaque instant, la vie est trop courte pour ne pas être heureux...

pour-françois