Il y a un an on était mercredi...

Avec les pépins nous avons suivi notre programme habituel : école le matin, sortie à 11h30, direction chez mes parents pour le déjeuner puis aller-retours au sport.
Je n'étais pas au mieux de ma forme.
à 11 jours du terme, j'étais fatiguée et après la fausse alerte de la veille (1/2 heure de contractions toutes les 5 minutes vers 22h) je désespérais d'accoucher un jour (je suis restée allitée 2 mois pour éviter que bébé n'arrive trop tôt comme son frère et sa soeur et malgré une 20aine de jours à rebouger "normalement" rien à signaler...)

Je me revois encore, à prendre le thé avec ma maman (qui se chargeait de faire le taxi), me tortillant inconfortablement sur ma chaise, d'une humeur de dogue...
Je suis repartie après le sport, dans ma voiture avec mes mioches, fatiguée de cette journée à rien faire...

Retour à la maison, douches, repas et soirée allongée devant la tv... Couchée tard pour ne pas changer...

Je ne savais pas que dans la nuit, au petit matin, j'allais vivre quelque chose "qui n'arrive qu'aux autres"...